RH Insti RH Insti
Débuter

Coût d’un cheval : prix d’achat, frais d’entretiens et dépenses annexes.

Temps de lecture : 13 minutes

Acheter son cheval n’est pas chose facile. En plus d’être la plupart du temps onéreux, c’est un achat qui demande une préparation minutieuse et une grande rigueur. Le cheval étant un être vivant  il s’agit d’avantage de la définition d’une nouvelle responsabilité dans votre vie plus que d’un achat dont le but est d’obtenir le meilleur prix. Préparation, recherche et visite sont donc nécessaires avant de trouver un cheval à vendre qui corresponde à vos besoins. Il est aussi nécessaire de considérer les coûts engendrés par ce cheval suite à l’achat -. Où Ou trouver un cheval à vendre ? Quel est le prix d’un cheval ?  Le but de cet article est donc de vous aiguiller pour préparer au mieux cet achat, qui sera le début d’une grande aventure.

prix pour achat d'un cheval

Préparation de l’achat d’un cheval

Cet article s’adresse bien entendu aux particuliers, l’achat d’un cheval en tant qu’activité professionnelle suit un processus souvent différent.

Se renseigner est avant tout essentiel, nous vous conseillons de chercher le plus d’informations possibles sur l’achat et le fait de posséder un cheval, de vivre avec. Il y a des précautions à prendre à tous les niveaux quand on envisage un tel achat. Avant de parler finances, il faut avoir prévu tous les détails liés à cet achat : le logement de votre cheval, sa nourriture, la litière nécessaire, son travail, son équipement, etc… Acheter un cheval est loin d’être un jeu d’enfant mais surtout c’est faire le choix d’un mode de vie adapté aux exigences de la vie de propriétaire.

Votre vie va complétement complètement changer et il faut y être préparé. Vous devrez organiser votre vie autour de votre cheval et cela n’est pas simple en réalité, il aura besoin de votre temps et de votre attention, et cela représente un réel investissement personnel.

Si vous êtes encore étudiant, il faudra penser à votre planning scolaire (quand allez-vous pouvoir vous occuper de votre cheval si vous avez cours tous les jours de 8h à 17h ?).

De plus, il vous faut être accompagné par des professionnels dans cet achat, au minimum votre coach et votre vétérinaire. Cela est très important pour être sûr de votre achat et ne pas avoir de mauvaises surprises.

Les différentes étapes de la recherche du meilleur cheval à vendre

Même si chaque cas est différent, nous pouvons découper l’acte d’achat en plusieurs phases classiques et incontournables :

Les préparatifs de l’achat du cheval

C’est la phase que nous avons abordée précédemment, où vous réfléchissez et assurez tous les détails liés à l’arrivée de votre futur cheval

La recherche du cheval adapté

Durant cette période, vous allez écumer sur Internet et/ou les journaux dédiés, toutes les annonces correspondant à vos critères et prendre contact avec les professionnels en question pour organiser une visite, puis un essai du cheval qui vous intéresse

La visite vétérinaire

Ici nous parlons de deux choses distinctes, d’abord de l’essai du cheval que vous avez repéré, qui doit se faire sous le contrôle d’un professionnel. Vous allez donc monter ce cheval pendant le temps nécessaire et vérifier – votre entente et votre ressenti avec lui, mais aussi ses capacités. Chaque essai se passe différemment selon le cheval, et il vous faudra peut-être plusieurs essais pour vous faire une opinion arrêtée. C’est normal, pas d’inquiétude.

Ensuite une fois que vous en avez choisi un, il faut lui faire passer la visite vétérinaire, de préférence avec votre vétérinaire, pour vérifier donc qu’il n’y ait pas de souci d’ordre physique sur le cheval.

La période d’essai

Une fois les 3 étapes précédentes réglées, vous pouvez alors ramener votre animal chez vous ou dans les écuries où vous aurez choisi de le placer, et débute alors votre période d’essai. Elle est en général d’un mois mais le temps d’essai peut varier. Pendant ce temps-là vous allez vérifier les derniers détails comportementaux et de capacité, pour voir si tout colle avec votre nouveau cheval au quotidien et dans un lieu inconnu pour lui.

L’achat définitif

Enfin après toutes ces étapes, à la fin de la période d’essai, il n’y a que deux solutions possibles : l’acheter ou le rendre à son propriétaire (la négociation d’une prolongation de la période d’essai est envisageable selon le vendeur).

 Si vous le rendez, vous allez recommencer ces étapes avec les autres chevaux que vous aviez repérés ou de nouveaux.

Si vous décidez de l’acheter, vous allez alors devenir propriétaire et il y aura quelques démarches administratives à faire pour mettre le livret d’identification du cheval à votre nom. C’est-à-dire qu’il faudra déclarer au SIRE que vous êtes le nouveau propriétaire de l’équidé. Il faudra également effectuer le paiement auprès du vendeur bien sûr.

Attention, ces étapes sont décrites à titre indicatif et peuvent bien évidemment varier. Par exemple, il se peut que la visite vétérinaire de contrôle ait lieu pendant votre période d’essai,

Déterminer le prix d’achat d’un cheval

Le prix d’achat de votre cheval dépendra essentiellement de ses origines et de ses capacités. Bien entendu il devra correspondre à votre budget, qui devra aussi prendre en compte les frais d’entretien de l’animal qui est le poste de dépense le plus lourd. Si vous n’avez pas le budget nécessaire ou que vous avez des doutes après la lecture de cet article, d’autres solutions existent pour tester si vous en êtes capables ou non, comme la demi-pension, la location, ou se faire confier un cheval par exemple.

Vous pourrez voir des chevaux à tous les prix, c’est à vous de déterminer votre budget en fonction de ce que vous voulez faire avec et des prix du marché dans votre zone géographique. Sachez que vous pouvez également avoir de bonnes surprises en achetant un cheval peu cher avec de grosses capacités finalement, que personne n’a su percevoir (même si cela reste rare). Encore une fois, la meilleure chose à faire est de vous faire accompagner par un professionnel dans cet achat, que vous ayez des doutes ou non.

De plus, comme évoqué précédemment, il faudra compter en coût initial la visite vétérinaire, obligatoire avant l’achat pour éviter tout problème après coup. Elle est à votre charge et peut se révéler très chère selon les prestations incluses dans cette visite, et elles dépendront évidemment du prix du cheval. N’hésitez pas à consulter votre vétérinaire pour plus de renseignements sur ses tarifs. Ne négligez jamais cette étape car si vous choisissez de ne pas la faire ou de ne pas tenir compte de la décision du vétérinaire, il vous sera plus difficile de vous retourner contre le vendeur en cas de problème de santé découvert après l’achat.

Les couts d’entretien à rajouter au prix du cheval

Ce n’est pas l’achat qui est réellement onéreux dans la pratique de l’équitation mais l’entretien que vous allez devoir apporter à votre cheval durant toute sa vie (et elle peut être très longue…). En effet, une fois que vous avez acheté votre compagnon, il va falloir penser à tous les coûts supplémentaires qui vont apparaître. Nous les avons divisés ici par thématiques pour les rendre plus compréhensibles :

Logement

Si votre cheval ne réside pas chez vous, il va falloir payer une pension mensuelle dans une écurie dont le prix variera selon la zone géographique, les prestations incluses avec, et les équipements de la structure généralement. Peu importe où il sera il faudra compter aussi le prix de sa nourriture, incluse dans la pension normalement vous devrez par contre vous en chargez si votre cheval réside chez vous. Idem pour sa litière.

Equipement

Gardez en tête que le matériel se renouvelle et s’use avec le temps, selon votre fréquence de pratique et sa qualité. La selle en est un bon exemple. De plus, pour peu que votre nouveau cheval ne fasse pas la même taille que votre précédent ou qu’il ait une particularité physique à prendre compte, vous serez obligé de changer une partie de votre matériel.

Soins

Poste de dépense important aussi, le cheval est un être vivant et peut donc tomber malade et se blesser. Il faut compter au minimum une visite vétérinaire de contrôle par an pour les vaccins, plus si votre cheval se blesse ou tombe­ malade évidemment, et la facture devient rapidement salée avec les chevaux.

Sachant que le dentiste n’est pas compris dans la visite vétérinaire, là encore ce sera un passage obligatoire une fois par an au minimum.

La visite du maréchal-ferrant sera nécessaire aussi pour parer les pieds de votre cheval, sa fréquence de visite dépendra entièrement du temps de pousse des sabots de votre futur cheval, mais comptez en moyenne une visite tous les 2-3 mois au moins.

Nous vous conseillons aussi de faire voir votre cheval par un ostéopathe tous les ans en moyenne, sauf gros problème physique nécessitant une visite plus fréquente évidemment.

Assurance

Même si elle n’est pas obligatoire, prendre une assurance pour son compagnon est vivement recommandé. Comme évoqué précédemment, les dépenses d’entretien d’un cheval sont lourdes et le futur imprévisible, Vous pouvez vous retrouver dans une situation financière difficile. Or maintenant de nombreuses assurances se sont spécialisées dans le secteur équestre au vu de la demande et proposent divers contrats d’assurances pour votre compagnon et même son matériel. Cela vaut le coup de se renseigner pour ne pas être pris de court.

Fin de vie

Malheureusement il faut aussi y penser, lorsque votre animal sera trop vieux pour travailler qu’allez-vous en faire ? Si on la prépare bien, la retraite de votre compagnon peut très bien se dérouler. Il existe maintenant des structures spécialisées par exemple et presque toutes les écuries proposent des « formules retraite » moins chères qu’une pension classique qui vous permettent de garder votre cheval près de vous.

Attention, les coûts annexes dépendent surtout de chaque cheval et de vos choix personnels, surtout en termes de quantité et de qualité. C’est pourquoi nous ne ferons pas d’évaluation financière de ces coûts car il y a trop de critères variables (géographiques, qualitatifs, etc…).

 De plus, ces points ne sont que le strict minimum de « vie quotidienne » dirons-nous. Nous n’avons pas abordé les prestations autres,de type cours d’équitation, sortie en concours (régulières ou non), déplacement en vacances, autres types de soins, etc…

Le prix du cheval n’est pas le seul critère important

Selon ce que vous voulez faire avec votre futur cheval, nous vous conseillons de jeter aussi un œil à tous les chevaux disponibles dans les associations de protection animale de votre région, ainsi que les associations de reconversion de chevaux de course. Elles peuvent en avoir -qui correspondent – à vos attentes et vous ferez une bonne action en sauvant un cheval. De plus, il sera sûrement moins cher que si vous l’aviez acheté chez un professionnel classique (même si le coût d’entretien sera le même).

Par contre, faites très attention quand vous tombez sur des annonces alléchantes sur les réseaux sociaux ou d’autres environnements non sécurisés en ligne. Faites-vous toujours accompagner par des professionnels compétents si vous souhaitez acheter ou récupérer gratuitement un cheval auprès d’un particulier, l’animal pourrait avoir des problèmes de santé ou comportementaux imperceptibles à l’œil nu par un novice.

Pour en savoir plus : l’achat d’un cheval 

Articles similaires

Coût d’un cheval : prix d’achat, frais d’entretiens et dépenses annexes.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Des conseils et bons plans livrés tous les mois dans votre boite mail, avec soin, par un poney fiable et travailleur.